Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Universalité de l'Eglise

Accueil des Soeurs vietnamiennes à Fourmies

Une autre façon de vivre l'universalité de l'Eglise....à Fourmies.

 
A Hochiminhville (ex Saïgon) capitale du Vietnam, vit une congrégation des « Soeurs missionnaires de Marie Reine du Monde », fondée en 1953 au Nord Vietnam
A la maison mère, les soeurs sont si nombreuses (plus de 300 ! ) qu'il faudrait ouvrir de nouveaux monastères. Mais en pays à gouvernement communiste, la vie de l'Eglise n'est pas aussi simple, et l'essaimage est interdit. Alors les soeurs, en bonnes missionnaires qu'elles sont, ont décidé de s'ouvrir sur le monde. Elles ont ainsi contacté leurs amis et connaissances dans les pays étrangers, et , d'ami en connaissance, leur courrier est arrivé entre les mains de Mgr Garnier notre archevêque, qui avait toujours en tête le souci de ses chères soeurs clarisses de Fourmies.
Contact fut ainsi établi entre les deux communautés, les clarisses de Fourmies, communauté de sept soeurs vieillissantes, et les soeurs missionnaires vietnamiennes.
Après quelques mois de tractations (faire venir des soeurs étrangères en France aujourd'hui n'est pas si simple, lois sur l'immigration obligent...), Soeur Marie, Soeur Anne et Soeur Myriam sont arrivées en septembre 2008 à l'aéroport de Roissy...sans connaître un mot de français, ni d'anglais. Elles venaient pour trois mois afin d'apprécier si une implantation au sein du monastère sainte Claire était possible et pouvait correspondre à leur vocation missionnaire.
Sans doute leur analyse fut elle favorable car après être retournées au Vietnam en Décembre 2008, elles sont revenues en février 2009 à quatre, Soeur Marie de l'Assomption s'étant jointe à la première communauté des trois soeurs....mais personne ne comprenait encore le français !
Chacun comprit vite que l'apprentissage de la langue était prioritaire pour exercer n'importe quelle forme de mission, fut-ce le soin et l'assistance aux soeurs clarisses, première mission que s'étaient fixée les soeurs vietnamiennes.
Alors l'incroyable se produisit: une formidable chaîne de générosité, de solidarité, de compétence a conduit à l'organisation de cours intensifs de français sous la férule d'une soeur ursuline de Saint Saulve, Marie de l'Incarnation, spécialisée dans l'apprentissage du français aux adultes étrangers, ce qui est fort différent de l'enseignement initial prodigué aux enfants dans les établissements scolaires. Pour mener à bien cette formidable entreprise, des professeurs en activité au lycée saint Pierre de Fourmies (qui jouxte le monastère), et des bénévoles, professeurs en retraite ou personnes simplement généreuses et compétentes, ont prêté leur concours pendant six mois pour assurer six heures de cours journaliers à nos chères et courageuses soeurs vietnamiennes, qui peuvent aujourd'hui s'exprimer dans un français très correct.
Alors tout devient possible, et sans délaisser nos chères soeurs clarisses, les soeurs missionnaires vont maintenant pouvoir accomplir d'autres missions, correspondant à leurs charismes en particulier la visite des personnes isolées en maison de retraite et l'animation auprès des jeunes enfants, mais aussi l'animation de la communauté paroissiale, tant il est vrai que la présence de religieuses dynamise fortement leur communauté d'accueil...Et pour la paroisse sainte Claire en Avesnois, qui a perdu successivement les petites soeurs servantes des pauvres de Fourmies, les soeurs espagnoles de la maison de retraite et les soeurs polonaises de Trélon, l'arrivée inattendue d'une communauté de quatre soeurs vietnamiennes est un véritable cadeau de la Providence!
A nous maintenant, les fourmisiens et tous les chrétiens des communes environnantes de nous en montrer dignes et de savoir les accueillir.
Juste retour des choses, après avoir envoyé des prêtres et religieuses pendant des siècles dans les pays qualifiés à l'époque de « colonies » ou de « sous développés », la France, la « fille aînée de l'Eglise » est bien devenue une « terre de missions ». Gageons que celles-ci soient plus pacifiques que celles là.

Article publié par Vie Religieuse • Publié Samedi 13 mars 2010 • 4735 visites

Actualités de l'Eglise

Le synode 2018 se prépare aussi à Rome !
Du 11 au 15 septembre s’est tenu à Rome un séminaire international sur la condition des jeunes...

Violences et religions dans les études anglo-saxonnes
Les religions sont-elles impliquées dans les violences commises par les croyants, et si oui...

La rentrée universitaire du Centre Sèvres-Facultés Jésuites de Paris
Le Père Étienne Grieu, jésuite, docteur en théologie et agrégé de géographie a pris, à la...

Lancement d’une collecte en ligne sur la plateforme Credofunding
Depuis maintenant 2 ans, l’ensemble des diocèses français est engagé dans un projet de soutien...

Devenir prêtre autrement
Depuis 50 ans le Séminaire-GFU (Groupe de Formation Universitaire) offre à des jeunes de toute la...

Haut de page