La récollection annuelle de la vie consacrée

Quelques échos après la journée :

 

*  De Sr Bernadette ( communauté à Beuvrages)

«  Outre la joie de se retrouver, exprimée spontanément dès l'accueil par les unes et les autres , j'ai apprécié les  2 passages d'évangile du fils prodigue puis des Béatitudes, sous le signe  de la fraternité et de la Réconciliation, essentielles à notre vie de consacré-es aujourd'hui;  cette démarche de relecture était facilitée par les textes proposés. Tout paraissait sous le signe "d'une sobriété heureuse" , l'eucharistie dans la salle.......le silence....... et le beau temps qui a permis de profiter du parc bien fleuri: "tout est lié"! . Pour moi, 2 mots s'en dégagent: fragilité ou vulnérabilité et Espérance.

La dure réalité de l'Ukraine, puis l'annonce de la messe de départ de la communauté de Douchy, nous  font toucher de plein fouet le Mystère de mort et Résurrection que nous sommes appelées à vivre, ici et maintenant.

 Merci pour cette journée qui permet de repartir, ensemble, au service du Royaume. »   

 

*  De Sr Marie Lucie, Communauté à Denain :

« Très belle journée, recueillie, silencieuse, avec temps d’adoration à la chapelle et une belle représentation des consacré(e)s du diocèse. Tous étaient simplement heureux de se retrouver ensemble pour cette halte de carême se mettant à l’école de la Miséricorde divine avec l’aide de la parabole du Fils prodigue et du Père miséricordieux. Le temps était aussi de la partie ce qui nous a permis de profiter du calme du parc. »

 

*  De sœur Fulgence (communauté à Cambrai) :

« Cette journée de récollection avait pour thème : Relever les défis de la fraternité.

Elle fut une journée intense par la prière, le recueillement et le silence.

Un chant, en ouverture de journée, nous porte à ne rien craindre: "N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ car il t’aime".

L’enfant prodigue (Lc15): révélation de la miséricorde et invitation à contempler le cœur  de chacun. Pour connaitre la miséricorde de Dieu, regarder le Christ : Il a donné sa vie pour que nous ayons la vie. Il est vrai homme et homme vrai. A nous de  le suivre en nous tournant vers lui.

Projection des différentes photos du fils prodigue: un père avait deux fils.

Quelques aspects relevés :

 la grâce, Dieu prend l’initiative de nous rejoindre.

La conversion, acte intérieur et disposition permanente à entendre l’appel de Dieu.

Le banquet: "Réjouissez-vous avec moi".

La joie de Dieu: Il veut que  tous la partage.

Devant le tableau de Rembrandt, se mettre à la place des trois personnages: Le père, le fils cadet et le fils aîné. Voir la relation entre les deux fils. Et notre relation entre nous... Accueillir cette relation avec l’inculturation.

Le fils cadet revient, chemin de dépossession.

  • Révolte comparable à celle d’Adam
  • Il reste fils ayant perdu la dignité

Notre défi: accueillir le pardon de Dieu.

 Le fils aîné est fidèle au service de son père et en colère: Va-t-il fêter son frère revenu ou se venger ? C’est la pathologie des ténèbres mais la lumière doit vaincre nos ténèbres. Je peux tout avec la miséricorde de Dieu.

Cette journée fut aussi une occasion pour écouter l’appel à la conversion par le sacrement du pardon avec les béatitudes.

Relever les défis de la fraternité dans un monde du chacun pour soi. Les mains du père sont la miséricorde qui s’est faite chair.

Comment devenir comme le père ? En se débarrassant de la peur de Dieu, pour devenir semblable à lui, imiter sa miséricorde.

Jésus quitte la maison pour nous ramener à la maison. Aimer nous déplace, nous remet en route vers les autres.

Donc la vie consacrée poursuit ce cheminement vers l’ouverture aux autres. Dans sa miséricorde, Dieu nous laisse entrevoir son cœur.

Ce fut une journée dense pour se préparer à Pâques, pour nous interroger sur notre vie fraternelle en s’appuyant sur le parabole de l’enfant prodigue et me laisser toucher par les mains de Dieu quelque soit notre situation.   Merci Seigneur pour ce tant de grâce.

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 31 mars 2022 • 538 visites

keyboard_arrow_up