Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La rénovation de notre cité minière.

Les Petites Soeurs de Jésus racontent l'aventure de leur quartier à Masny.

Annoncée depuis dix ans, voilà qu'elle devient effective dans notre quartier en septembre 2007 puis en septembre 2008 dans notre rue. En novembre débutent les travaux sur quatre logements contigus habités dont le nôtre. Les pièces doivent être vides pour casser la voûte des caves et refaire à neuf tous les carrelages, doubler les murs de laine de verre et plaquo-plâtre, installer l'électricité aux normes et le chauffage central au gaz de ville.
 
Pendant ce temps, il faut vivre dans une ou deux pièces chauffées à l'électricité ou au pétrole. Nos voisins ont 4 enfants, il faut arriver à vivre à 6 dans ces conditions. Pour nous, nous restons à deux, c'est plus vivable mais au prix de la dispersion de notre communauté.
Un bel élan de solidarité se crée : des bras se proposent pour transporter les meubles plus lourds et les mettre en sécurité dans les « conteners » prévus à cet effet.
 
Des portes s'ouvrent : « les voisins, cela existe, la porte vous est ouverte, venez vous réchauffer ! » nous disent nos amis algérien ou marocain Ce sont les mois de novembre, décembre , janvier avec les congés de 15 jours pour les ouvriers fin décembre . Une autre voisine nous invite pour un repas, un café, un moment fraternel quand le moral baisse. Deux communautés religieuses proches nous invitent à leur table le week-end pour sortir des lieux et nous soutiennent fraternellement par téléphone…
 
Tout le monde se parle. Chacun est curieux de voir chez l'autre ce que cela donne quand tout est fait. L'équipe d'ouvriers est sympa et nous aident au besoin mais l'on entreprend trop de logements à la fois dont des logements vides. Ceux qui supportent les travaux ne sont pas assez prioritaires. Deux mois et demi, trois mois, il y a vite un phénomène d'usure. C'est à notre tour maintenant de soutenir les familles en face de nous.
 
Après le compagnonnage avec les ouvriers présents chez nous du 12 novembre au 5 février, ce qui est une bonne expérience, nous sommes heureuses de nous retrouver en communauté à partir du 11 février. C’est vraiment bon !
 
La prière et les appels téléphoniques nombreux nous ont aidées à passer ce cap difficile - de cela nous sommes très reconnaissantes.

Article publié par Vie Religieuse • Publié Jeudi 16 avril 2009 - 15h02 • 3628 visites

Haut de page