La congrégation des Filles de la Sagesse va quitter Douchy-les-Mines

Les trois soeurs des Filles de la Sagesse vont quitter le quartier du Hainaut de Douchy-les-Mines à la fin mai. La congrégation y était installée depuis près de trente ans, nouant des liens très forts avec les habitants.

Soeur Geneviève est arrivée à Douchy-les-Mines en octobre 2007, soeur Anne-Marie en mars 2008 et soeur Marie-Josèphe en octobre 2017. Le vendredi 27 mai, au lendemain de l'Ascension, elles quitteront leur appartement HLM de l'avenue Anatole-France à Douchy-les-Mines.

Une page se tourne dans la commune, où, grâce à leurs nombreux engagements au service des autres, dans les structures de santé ou dans les associations, elles avaient tissé des liens très forts avec les habitants. "Ici, on ne connaît pas tout le monde, mais tout le monde nous connaît", sourit soeur Anne-Marie, la doyenne des trois. Un rapide tour dans le quartier du Hainaut le confirme : pas un habitant ne manque de les saluer.

Elles vivent là, au milieu d'eux, dans un appartement sobre, avec quatre chambres et un petit jardin particulièremment soigné. La congrégation fondée en 1703 à l'hôpital de Poitiers par Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) et la bienheureuse Marie-Louise Trichet (1684-1759) pour l'évangélisation des pauvres, y avait établi ses quartiers il y a près de trente ans. Elle était également connue pour son action et son implication dans les établissements scolaires, à Cambrai et Valenciennes notamment. 

Accueil et fraternité

Avec discrétion, les trois soeurs et celles qui les ont précédées, bien accompagnées par les Amis de la Sagesse, ont toujours été là pour aider celles et ceux qui en avaient besoin, pour un échange, un moment d'écoute, un geste de réconfort. "On garde en tête tous ces visages que l'on n'oubliera jamais", admet soeur Geneviève, qui se souvient de moments forts passés lors des réunions du conseil citoyen à Douchy.

Mais pas seulement : vie paroissiale, vie liturgique, pastorale de la santé, présence dans les maisons de retraite... Elles ont toujours offert, par leur présence, un coin de ciel bleu derrière les nuages. Elles quitteront Douchy (1) le coeur un peu serré sans doute (2), mais touchées par l'accueil et la fraternité de tout un quartier qu'elles ont toujours regardé avec bienveillance. Et réciproquement. 

(1) Soeur Geneviève part dans une maison de la communauté, à Poitiers (Vienne) ; soeur Anne-Marie à Mortagne-sur-Sèvre (Vendée) et soeur Marie-Josèphe à La Châtaigneraie (Vendée).

(2) Une messe de doyenné sera célébrée à l'église Saint-Pierre de Douchy le dimanche 22 mai à 10 heures.

 

Article publié par Service communication • Publié le Mercredi 27 avril 2022 • 671 visites

keyboard_arrow_up