Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Bienvenue chez les Ch’tis

Version Studium des Carmes de Paris

 

                                                                           

DSCF2329.JPG DSCF2329.JPG  

 

 

 

 

Après le temps du postulat et du noviciat, la période des voeux temporaires s'ouvrent pour les frères carmes en formation. C'est au sein du Studium, vécu essentiellement dans le cadre de la communauté de Paris, (- en cours de transfert du 16ème au 6ème arrondissement-)  qu'ils se préparent à leur futures missions, en alliant formation intellectuelle, et engagement apostolique. 

 

Au cours de leurs dernières vacances, notre communauté a eu le bonheur de les accueillir ; une belle occasion de partage fraternel. Oui, comme le dit le psalmiste, "qu'il est bon qu'il doux pour des frères de vivre ensemble et d'être unis". 

Temps de partage, mais aussi et surtout de détente, dans notre belle région du Nord, que la plupart découvraient. Petit compte rendu - non exhaustif!

 

 

 

"Des hauts de Paris, conduits par Frère Didier-Joseph -qui s'y connaît-, ils s'en sont allés.
Sur l'autoroute, en plein jour, les phares ont dû allumer… ça commençait.
Sur la porte de leur gîte "Bienvenue chez les Ch'tis" les attendait.
Tel événement, de Cambrai, notre archevêque a même déplacé.
Pour la postérité, avec, ils ont posé.

 

Bien vite tous se sont acclimatés et à l'unanimité ont été adoptés.
Au petit déjeuner, de maroilles et de café se sont sustentés.
Chaque jour, à la rencontre des gins du Nord, s'en sont allés
et les hauts lieux du plat pays ont visité.
Du terroir, bien des spécialités ont su apprécier.
Un jour, auprès de Notre Dame du Saint Cordon, et par elle bien inspirés, les vêpres ont entonné.
Le soir et le matin et à midi, avec leurs sœurs et de tout leur cœur, ont prié et psalmodié.

En Belgique, après une longue randonnée, sur une baraque à frites se sont jetés.
A la veille du week-end, panne d'électricité, avec philosophie, ont du endurer.
A peine un "On est dans le Br.. " - (nous avec !) – de leur bouche s'est échappé.
Et finalement aux chandelles, enchantés, ont soupé.
La solidarité des Ch'tis, là, ont expérimenté quand bien vite ils ont été dépannés!

Pour finir, en panne de chauffe-eau, leur séjour s'est achevé (maintenant, c'est réparé!)
Avec tant de sincérité, pour tout, nous ont remerciées,
Que pour sûr, heureux, aérés et reposés s'en sont retournés.
L'anorak même a été oublié.
Pour vous dire quoi du Nord, rien de tel que d'y être allé
Pas vrai?
Hein?"

 

 Les Carmélites de Saint-Saulve

 

 

 

Article publié par Vie Religieuse • Publié Mercredi 30 mars 2011 • 4260 visites

Haut de page