Départ de Michele, Pierrette et Albertine

Voilà dix ans qu’elles témoignent de l’amour de Dieu auprès des pauvres, à la manière du Père Antoine Chevrier, dans leur quartier, la paroisse et la vie associative, à Le Cateau. À notre grand regret, chacune va rejoindre une communauté dans la région lyonnaise et à Madagascar.

Avant leur départ, les équipes de laïcs et les prêtres du Prado Nord/Pas-de-Calais, se sont retrouvés - une bonne quarantaine - à la salle paroissiale d’Auby, pour vivre une journée de retrouvailles, autour de témoignages, du partage de l’Évangile et de l’Eucharistie. L’après-midi, ils se sont reliés au Prado-Lyon, par visio, pour suivre la table ronde et la bénédiction, par l’Archevêque de Lyon, de l’icône du Père Antoine Chevrier, en vue de sa canonisation.

Le dimanche 20 juin, c’est toute la paroisse de Notre-Dame de la Fraternité qui a célébré l’Eucharistie, pour dire « au revoir » à la communauté, en présence de sœur Marylène, arrivée la première pour la fondation de la communauté, sœur Monique et sœur Marie Aimée, membres du Conseil des sœurs du Prado de France et de Madagascar.

Au cours de l’Eucharistie, ont été rappelés l’histoire de leur arrivée à Le Cateau et de leur enracinement dans les quartiers, la vie paroissiale et la vie associative. Au moment de l’offertoire, ont été apportés la mappemonde, symbole de la fraternité vécue entre les langues et les cultures, les modules de la mission en  catéchèse, l’huile des malades, évoquant les visites aux malades et l’aumônerie de l’hôpital, la vie les personnes accueillies au magasin solidaire, l’association RAPHI (rassemblement associatif de personnes handicapées, intergénérationnel) ; L’ARCADE qui aide les agriculteurs en difficulté ; la Croix Bleue et les Restos du Cœur pour prendre soin les uns des autres ; le club des tricoteuses et le Secours Catholique.

Enfin, la grande famille malgache, venue de tous les horizons du nord et de l’Aisne, a apporté couleurs et gaité par les chants et les danses malgaches. Cela faisait longtemps que l’abbatiale du Cateau n’avait pas vu une telle ambiance !

Chères Michèle, Pierrette et Albertine, nous vous portons dans notre prière, dans votre nouvelle mission, à Lyon comme à Madagascar.

                                                                                                                       Abbé André Veys

Article publié par Service communication • Publié le Vendredi 02 juillet 2021 • 124 visites

keyboard_arrow_up